jeudi 20 février 2014

A propos de certaines des déclarations du président du Parlement européen, Martin Schulz, lors de sa récente visite dans l'entité sioniste ocupante criminelle

par Abdelhakim,


Le 11 février dernier, le président du Parlement européen, Martin Schulz, s'est exprimé contre le boycott des produits israéliens à l’université hébraïque de Jérusalem qui lui a décerné le titre de docteur honoris causa.  "Il n'y a pas de boycott. Au Parlement européen, il n'y a surement pas de majorité pour voter un potentiel boycott" a-t-il a déclaré lors de son allocution. "De [son]point de vue, le boycott ne résoudrait aucun problème." Et pire encore, il s'est déclaré "en faveur d’une coopération scientifique entre Israël et l’UE", et a aussi affirmé "qu’aucune décision concrète n’avait été prise au sein des institutions européennes en vue d’une exclusion d’Israël."

Ses autres déclarations au sujet du boycott ont été les suivantes :
" L’Union européenne ne décrétera aucun boycott économique contre Israël ». Il a ajouté que "si de telles mesures étaient prises, elles provenaient de certains Etats et non d’une décision concertée de l’UE." " Il s’agit d’une zone de libre-échange et donc il se peut que des particuliers et des pays qui ne sont pas membres de l’Union européenne, comme par exemple la Norvège, décident d’exclure de leur marché les produits israéliens."

Suite à ces déclarations montrant à quel point le président du Parlement va à contresens de la marche de l’Histoire, puisque chaque observateur attentif peut observer, ces dernières années, à quel point le monde est en train progressivement de tourner le dos à « Israël », j’avais envie de faire les remarques suivantes.

Ne suffit-il pas à l’Europe de s’être rendue rendre coupable de la spoliation de la patrie du peuple palestinien et du recel de sa terre ?

Ne suffit-il pas à l’Europe de se rendre elle-même complice de crimes contre l’Humanité en reconnaissant la légitimité du bourreau et en l'honorant sans cesse et par un zèle inégalé, à l’intérieur de ses frontières comme sur la terre volée de Palestine ?

Ne suffit-il pas à l’Europe de fermer les yeux sur le non-respect de toutes les résolutions qu’elle a elle-même votées à l’intérieur de ce machin qu’on appelle l’ONU et qui n’a été créé en réalité - le pensons-nous - que dans le but que d'encadrer d'immondes crimes, du genre de celui du dépeçage de la terre de Palestine historique et  de la déportation de son peuple ?

Ne suffit-il pas à l’Europe d’offrir des armes … des sous-marins … aux colonies sionistes (ce que le monde nomme « Israël » n’est en effet elle-même qu’une simple colonie sur cette terre) implantées en Palestine occupée et dont la posture et les décisions des dirigeants n’ont véritablement rien à envier à celles du criminel nazi?

Ne suffit-il pas à l’Europe de faire du complexe concentrationnaire d'Auschwitz un sanctuaire, mais en même temps, par son silence et son inaction, de soutenir de facto, le blocus le plus long et le moins secret de ce camp de concentration contemporain qu’est la bande de Gaza depuis 2007? L’Union européenne a à peine murmuré et s’est interdite d’agir en actes, lorsque les affameurs, les tueurs des Palestiniens, ont lancé sur ce camp de plus 1,7 millions de personnes et aux accès totalement cadenassés, des dizaines et des dizaines de milliers de bombes dont un grand nombre d’entre elles étaient au phosphore blanc et à l’uranium appauvri et fabriquées en collaboration avec cette Europe, dont vous Mr Schulz et vos confrères défendez tant les valeurs humanistes. (Bombes faut-il le rappeler, dont l’usage est strictement interdit par toute les conventions internationales que l’Union européenne a toutes ratifiées!)

Ne suffit-il pas au Parlement européen de faire de la sécurité et l’existence de cet ennemi de l’humanité et de l’humanisme, qu’est l’occupant judéo-sioniste (c’est bien en tant qu’Etat juif qu’il veut être reconnu...)  une des premières priorités politiques et militaires de l’Union européenne ?

Ne suffit-il pas à l’Union européenne d’avoir permis la création au sein du Parlement européen, d’un Parlement juif européen, et de le financer au frais et au nom de tous les Européens que nous sommes et ce, pour mieux assurer la réalisation des projets sionistes en Palestine occupée, alors même que ceux qui y siègent, ne nous considèrent même pas comme leurs égaux en tant qu’humains?! (Le Talmud nous indique en effet que vous et moi, Mr  Schulz, nous y sommes cités que comme de vulgaires excréments!)

Tout ce collaborationnisme obscène ne suffit-il donc, pas pour qu’en plus vous vous soyez cru obligé Mr  Schulz, de perdre tout à fait votre dignité d’homme, de politique « occupant une fonction politique, qui plus est de dimension internationale » à la Knesset et devant les bourreaux du peuple palestinien colonisé et outrageusement opprimé !

En effet, Mr Schultz, alors que l’infâme Histoire ne fait que se renouveler depuis 65 ans,  vous avez cru indispensable Monsieur, de commencer votre intervention à la Knesset, « cœur de la démocratie israélienne » selon vos dires, en vous excusant pour les crimes de l’armée nazie (crimes abjects s’il en est et que tout être humain se doit en effet de condamner !)  Vous avez ajouté « qu’en tant que citoyen allemand né en 1955 » vous n’avez pas « été témoin des atrocités commises par le régime national-socialiste, mais [que] ce sont les crimes nazis qui [vous] ont incité à [vous] engager personnellement en politique et qui ont marqué toute [votre] vie politique. » Vous avez aussi déclaré: « Allemand occupant une fonction politique, qui plus est de dimension internationale, je considère qu'il est de mon plus haut devoir d'honorer le serment suivant: ne vivons plus jamais ça, n'oublions jamais. »

Tous les hommes consciencieux n’auront pu qualifier ces dernières paroles, à la portée pourtant si lourde,  que de mensonges éhontés ! En effet, vous avez déclaré que bien que né en 1955, donc bien après la fin de la seconde guerre mondiale, « je porte une part de responsabilité dans le génocide commis au nom de mon pays. Au nom de ma patrie, des souffrances irréparables ont été infligées au peuple juif et je tiens à saluer humblement la mémoire des victimes. »

Et là, présentement en février 2014, alors que vous êtes un homme de 59 ans, et que vous occupez la plus haute fonction du Parlement européen, et alors que vous vous trouviez dans un parlement d’une entité occupante illégitime, quelle responsabilité avez-vous donc pensé porter dans l’incomparable génocide palestinien qui dure depuis 65 ans !

Avez-vous eu conscience, une seule seconde, de faire face à ceux qui en sont les odieux auteurs chaque jour!

Qu’en a-t-il donc été de vos états d’âme pour les souffrances irréparables infligées au peuple palestinien causées par l’annexion ininterrompue de sa terre, la déportation centaines et le non-droit au retour de  millions de ses membres, le massacre de centaines de milliers d’entre eux, le quotidien d’apartheid qu’ils n’ont d’autres choix de vivre depuis 1948 et que vous n’ignorez pas! Pire, vous en êtes, vous et vos collègues,  les complices les plus évidents, puisque, vous l’avez stipulé dans un autre temps de votre voyage, vous refusez même le boycott d'Israël comme politique de sanctions visant à mettre fin à la colonisation, au crime multiforme et à ostraciser leurs auteurs, que la justice internationale laisse systématiquement et dangereusement impunis!

Comment vous êtes-vous senti devant ce Parlement judéo-sioniste qui vote chaque jour des lois pour rendre plus efficace le nettoyage ethnique en Palestine occupée ! N’avez-vous rien eu à dire à ces bourreaux d’aujourd’hui dont aucun citoyen du monde n’ignore aujourd’hui  la nature de leurs crimes; n’avez-vous eu aucun message à transmettre aux générations futures pour que plus jamais « ne vivions plus jamais ça » et pour que nous « n'oublions jamais. »

Et bien, il va peut-être vous falloir, vous Monsier et tant d’autres dirigeants de la planète, commencer à apprendre à vivre avec l’idée que vos petits-enfants, les Européens, les peuples du monde (qui seront nous le croyons moins aliénés qu’ils ne le sont aujourd’hui à cause de vos propagandes outrancières sur ce que sont les rives du mal et celles du bien et mieux informés, sur les atrocités qui ont cours en Palestine occupée), auront le désir de condamner, à la hauteur de ce qu’ils se devront de l’être, vos silences complices et votre passivité devant LE crime sioniste en Palestine !

Et notez-le bien Mr le président du Parlement européen, ce ne sera certainement pas à eux de porter le poids de ce pourquoi vous êtes et serez, sans aucun doute, entièrement responsable pour tous les temps de  l'Histoire !


Abdelhakim

12 commentaires:

Lina a dit…

Et ce n’est pas parce que Schulz a raconté, toujours à la Knesset, qu’un "jeune Palestinien lui avait demandé pourquoi les Israéliens recevaient quatre fois plus d’eau par personne que les Palestiniens" qu’il s’est conduit en homme digne et à la hauteur de la fonction politique qui est la sienne ; pourtant c’est cette petite phrase à la portée si réduite dans l'ensemble du tableau qui a fait le buzz sur le Web … Comme quoi Internet agit comme un miroir très déformant !

Anonyme a dit…

Vous avez raison de faire référence à Mr Schulz et à ses collègues dirigeants de la planète comme à des acteurs actifs du nettoyage ethnique des Palestiniens et du vol de leur terre. Lorsqu’on finance les armes du crime sioniste et collabore économiquement avec ses auteurs; lorsqu'on ne dénonce pas l'occupation d'une terre appartenant à un autre peuple, lorsqu'on ne cherche pas à sanctionner les crimes inqualifiables commis par le biais des outils juridiques existants qui le permettraient, alors oui on s'en rend activement complice des criminels!
Ce qui est bien plus grave encore me semble-t-il c'est qu'aujourd'hui ces dirigeants ont non seulement des avis indignes sur le boycott, outils de dénonciation parmi d'autres, mais c’est qu’ils criminalisent toujours davantage les citoyens qui en font la promotion allant jusqu'à faire d'eux faisant d’eux des femmes et des hommes agissant au nom de l’antisémitisme !
Et en 2014, peut-il y avoir pire opprobre jetée sur un individu que celle d’être marqué au fer rouge du sceau de l’antisémitisme sur sa personne? Non!

A force ... a dit…

À force de s'excuser du crime nazi, sans être dans un contexte qui l'exige et surtout alors même qu'on n'en est pas du tout lié, on finira par douter de ce crime ! N'est-il qu'un argument d'autorité pour justifier l'injustifiable ?!

Patience a dit…

Monsieur Schulz sachez que vous pouvez vendre votre âme au diable sioniste, vous ne serais que le goyim qui n’est là que pour chanter les louanges du vampire et non pour garder un seul neurone non entièrement soumis. Votre classe politique a spolié votre pays pour engraisser les colonies et pour renforcer le bras armé qui piétine chaque jour la vie et les droits les plus élémentaires des palestiniens mais tout cela ne suffit pas à vous donner une immunité quant à la déferlante sioniste qui s’abat sur toute personne qui ose dire un seul mot qui sort de cette partition écrite par les barbares eux même à savoir les louanges des sorciers de Jérusalem tueurs d’enfants

Patience a dit…

Ce qui est grave et grotesque c’est que des pays comme la France où le fait de poser la question sur la réalité ou le comment de la Shoa est en soit un crime réprimé par la loi alors que le crime qui se déroule sous nos yeux est soutenu, financé et armé par la France.

Alterêtre a dit…

Bonsoir Abdel, voilà un sujet sur lequel il n’y aura visiblement pas de désaccord entre nous.
Pour le pauvre Schulz croyait pouvoir sortir un petit truc de rien du tout, à tous ces abroutis de musulmans sachant qu’à ces sionistes lui et son pays donnent tous, rien que ces dernières années combiens de navires et sous-marins militaires l’Allemagne a quasiment offert aux sionistes. Seulement tout ça ne vaut plus rien et la tactique des sionistes c’est l’ouragan dont l’extinction nécessitera forcement d’autres petits cadeaux comme la dernière facture de la petite participation, ridicule, des sionistes pour le dernier navire. Lorsque il y’a déjà de longues années où les ministres français se faisaient « engueuler » par le président d’une association juive en France, le crif (regardez la vidéo http://www.youtube.com/watch?v=ZlLIZuh8yJw )

paris-palestine a dit…

Si nous devions faire l'inventaire de tous les conflits causés par l'Europe nous n'aurions pas fini ! Ce sont des rivières de sang qu'elle devra justifiée à sa descendance ! Mais elle préfère s'enorgueillir d'être LA civilisation ...

Dépité a dit…

Moi je trouve que le complexe que les européens ont développé à cause des crimes qu’ils ont commis envers les juifs durant la guerre mondiale a certainement des raisons tout à fait légitimes mais ce n’est pas une raison pour les laisser massacrer et spolier des pauvres palestiniens qui n’ont rien fait eux. Les européens qui avaient participé à ces crimes peuvent donner le droit aux juifs, par exemple, de bombarder durant quelques semaines ces différents pays ensuite après ça leurs donner le droit de venir choisir les maisons qu’ils veulent garder et celle qu’ils veulent détruire sous les yeux de leurs propriétaires, comme ce qu’ils font en Palestine. Au moins il y aura une relation de cause à effet, avec quelques générations de décalage mais au moins ça sera le même peuple et la même terre. Puisque ce qu’ils sont en train de faire en terre de Palestine n’a l’air de ne choquer aucun de ces pays des droits de l’homme, ils n’ont qu’à les laisser se défouler là où ils étaient réellement massacrés dans le passé. Ils peuvent même construire un mur qui traverse tout Paris et qui empêchera l’enfant d’aller à l’école d’en face, ils peuvent enlever des enfants voler leurs organes, ils peuvent de temps en temps déverser leurs déluge de bombes au phosphore blanc (interdites par les conventions internationale) sur Paris, sur Berlin sur Bruxelles et les autres capitales Ils peuvent même bombarder les hôpitaux comme à leur habitude. Ils peuvent même détourner l’eau comme ils font en Palestine …La liste est longue de toutes les exactions que commettent ces barbares et vous aurez tout le loisir de déguster et le monde verra votre réaction !

sakhra a dit…

@ Dépité, la seule nuance qui rend votre scénario irréalisable pour l'heure est que le prix du sang n'est pas le même pour tous les êtres humains ! D'où l'invention des droits de l'homme blanc ! Après que les européens se soient massacrés entre eux, ils se sont rendus compte qu'ils finiront par éradiquer leur "espèce" s'ils continuaient à s'entretuer. Mais comment expier et exploiter cette haine qu'ils avaient tant cultivé et chéri depuis des générations si lontaines ? Le reste de l'humanité a l'autre partie de l'histoire...

almountassir a dit…

Monsieur Schulz, vous voyez comment la grande Allemagne sait se faire toute petite et devenir le servile valet des vampires sionistes ! Votre Merkel propose même de détourner le boycott des peuples qui obligent jusqu’à présent leurs gouvernements à ne pas avoir de relations diplomatiques avec les sionistes, pour que les ambassades d’Allemagne deviennent le coursier des tueurs d’enfants palestiniens ! Je peux vous dire qu’il y’a plus d’un allemand qui doit se retourner dans sa tombe

Anonyme a dit…

Quelle belle brochette d’antisémites ! À vous entendre je comprends qu’il faut protéger Israël de votre haine. Ça se voit que vos grands parents ne sont pas partis sans revenir à Auschwitz.

Abdelhakim a dit…

Ce que nous disons pour notre part, c’est que les hommes appartiennent ou n’appartiennent pas à l’humanité, alors que les déclarations que vous avez tenu devant la Knesset, Mr Schulz, devraient nous conduire à penser que les hommes appartiennent ou n’appartiennent pas à la religion juive et que c'est cette appartenance qui va conditionner quasiment leur destin d'hommes!
Je vais vous expliquer quelques rudiments de certains concepts que vous entendez autour de vous et qu’il vous arrive sans aucun doute de répéter, sans pour autant en saisir le sens ! La justice est un mot qui comporte un sens universel et qui n’est pas lié à notre condition humaine du moment ; son essence ne peut être travestie selon que l’on appartienne au côté des dominants ou à celui des dominés; les intérêts qui lui sont alors respectivement associés à ces derniers, et le rapport que nous entretenons avec cette notion même d’intérêts et surtout, la justice ne peut être travestie selon un idéal qui serait le nôtre en particulier.
C’est pourquoi, partant de ce constat, nous observons pour ce qu’elles sont, les atrocités que les nazis, et pas seulement pas les Allemands d’entre eux, mais aussi leurs collaborateurs, notamment en France, ont commis envers des innocents et particulièrement les femmes et les hommes de confession juive et ce, parce que nous sommes humains et que le concept de justice fait sens à cette conscience qui est la nôtre, nous ressentons en nous-mêmes le rejet instinctif de cette barbarie et une condamnation sans réserves et sans conditions pour toutes les conséquences infamante qu’elle a eu.
Mais ce que nous dénonçons et ne cesserons jamais de dénoncer, est l’iniquité du monde contemporain dans son appréhension même de ce qu’est ce concept de justice ! On ne saurait en effet accepter que l’on qualifie de barbare, le crime nazi durant la seconde guerre mondiale contre des femmes et des hommes de confession juive, mais qu’on soit dans l’incapacité éthique de qualifier, le crime commis par les descendants des victimes d’hier et leurs coreligionnaires en Palestine occupée par le même qualificatif de" barbare" !
Pourquoi cette injustice faite aux Palestiniens dans l'appréhension même du crime multiforme et permanent qu’ils subissent sur leur terre historique est-elle devenue impossible même à poser en 2014 ? Je pense que la plupart des hommes ne se rendent même pas compte de que cette injustice acceptée pour les victimes palestiniennes impactent dans n'importe quel endroit du monde, la nature même du concept de justice rendue aux hommes!